La truffe : de la culture à la dégustation !

Une préparation soignée

Les travaux préparatoires à l’installation d’une plantation dépendent forcement de l’état initial du terrain. Dans le cas d’une ancienne parcelle boisée, il conviendra d’envisager l’exploitation totale des bois restants, l’extraction complète des anciennes souches et de la majorité des grosses racines. Un travail soigné est fortement recommandé ainsi que la remise en culture (céréales) durant un à deux ans, pour nettoyer le sol d’un maximum de champignons antagonistes de la truffe.

Dès lors que l’on se trouve en présence d’une parcelle en sol nu, la préparation va consister à ameublir l’épaisseur de sol nécessaire. Pour cela, on peut réaliser éventuellement sur des parcelles qui n’ont pas bénéficié de travaux depuis de longues années, un travail de sous-solage (décompaction du sol en profondeur). Ensuite, on procédera aux travaux habituels à savoir : un labour et un travail de surface, afin de préparer l’installation des plants. Une remarque particulière : la truffe s’accommodant de sols maigres, des amendements complémentaires ne sont, a priori, pas nécessaires.