La truffe : de la culture à la dégustation !

La récolte

Après quelques années d’entretiens réguliers et suffisants, l’apparence de la plantation truffière va évoluer et, en particulier, le sol va se dénuder autour du tronc de certains arbres ; la végétation herbacée se raréfie et laisse apparaître le sol nu : c’est ce qu’on appelle le « brûlé », conséquence visible de la compétition que se livrent sous terre, le champignon « truffe » et ses adversaires. Suite logique à cette modification, les hivers suivants devraient montrer l’apparition des 1ères truffes. Cette révélation a lieu en moyenne aux environs de 7 ans à 10 ans, sachant que les plantations les plus précoces initient leur production vers 4 ans tandis que, malheureusement, certaines autres peuvent laisser leurs propriétaires « sur leur faim » sans que l’on sache exactement quelle en est la cause ! Heureusement, cela demeure de l’exception si on a appliqué les conseils recommandés.

Une fois la découverte – souvent fortuite – de la 1ère truffe réalisée, encore faut-il s’organiser pour récolter au mieux, c’est-à-dire sans entamer le capital mais sans toutefois gaspiller la production !… C’est alors l’organisation de ce que l’on appelle le « cavage ».